Maison domotique : combien ça coûte ?

Domotiser sa maison : combien ça  coûte ?

Depuis que vous connaissez tous les avantages d’une maison domotique, vous ne dormez plus la nuit. Vous en êtes désormais certain : faire de votre maison une véritable smart home est une urgence absolue ! 

Mais pendant que vous comptez les heures vous séparant de la sonnerie de votre réveil, une question s’impose brusquement à vous : “ Combien va vous coûter la domotisation de votre maison ?” 💰😳 

 

Pourquoi domotiser votre maison, déjà ?

Rappelons quand même les avantages indétrônables d’une maison domotique : 

  • amélioration du confort intérieur, comme extérieur !
  • pilotage à distance de vos installations,
  • anticipation des risques (inondations, incendies, cambriolages…),
  • réduction de la facture d’énergie annuelle,
  • diminution de votre empreinte énergétique,
  • gain de temps dans la gestion de vos équipements

 

Un véritable eldorado-motique en perspective ! 😄

 

Quel budget prévoir pour votre maison domotique ?

Passons maintenant aux choses sérieuses. 

Peut-être que cet article n’est pas le premier sur lequel vous tombez, tout à la recherche que vous étiez du précieux sésame qui saura vous dire combien va vous coûter votre maison domotique. 

Si jusqu’à maintenant, vous n’êtes pas parvenu à trouver une réponse satisfaisante, c’est tout simplement parce qu’au risque de vous décevoir une fois de plus, il n’est pas possible de donner un devis précis pour votre projet, sans en savoir un petit peu plus… 🤷‍♂️

Car le budget à prévoir pour la domotisation de votre maison dépendra en réalité de nombreux paramètres. 

 

Tout comme pour la construction d’une habitation, le coût total ne sera pas le même en fonction :

  • du nombre total de pièces, 
  • de la superficie du terrain,
  • des options (piscine, terrasse, dressings intégrés, ascenseur, équipements domotiques 😉…)
  • de son emplacement géographique,
  • de son exposition,
  • etc.

Il en va de même pour la domotisation de votre maison !

La domotique peut aller de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros.

Bien évidemment, plus vous opterez pour des solutions performantes, plus vous devrez y consacrer une part de budget généreuse.

Mais le budget à consacrer sera aussi influencé par :

1. Le nombre d’installation souhaité 

Evidemment, si vous domotiser votre maison du sol au plafond, comptez une facture à 5 chiffres. Car on devient vite addict au confort ! Il est donc possible qu’une fois la salle de bain équipée d’un pommeau de couche connecté et de panneaux rayonnants intelligents, vous ayez envie de vous attaquer à toutes vos ouvertures…

Une fois que vous aurez de nombreuses solutions connectées dans votre maison, vous serez confronté à un nouveaux dilemme : la centralisation de vos équipements sur un seul et même support… Autrement dit, l’acquisition d’une centrale domotique vous permettant de piloter tous vos appareils et de lancer des scénarios d’exécution.

 

2. La marque des appareils installée

Toutes les marques ne se valent pas. Cette étude comparative peut vous aider à faire votre choix. 

 

  • Certaines plus chères, comme Somfy, vous limiteront à leur univers.
  • D’autres ne proposeront que des solutions destinées à renforcer la sécurité de votre habitation.
  • Sinon vous pourrez trouver des fabricants comme Fibaro qui proposent une offre ultra complète. 

 

Attention lorsque vous choisissez vos appareils ! Un prix plus bas que ceux affichés par la concurrence a souvent une explication. Pensez à vérifier que les protocoles sous lesquels fonctionnent vos appareils sont des protocoles ouverts vous permettant de garantir l’interopérabilité entre vos dispositifs. 

3. L’auteur des travaux (par un expert en domotique ou par vous-même)

On est souvent tenté de réaliser soi-même la domotisation de sa maison pour réduire la note ! Si l’on dispose des compétences techniques pour le faire, autant foncez ! Si toutefois, vous n’êtes pas sûr de votre coup : prudence…

La manipulation de la domotique et d’installations filaires nécessite de bien connaître l’électricité. Il serait dommage de provoquer un départ de feu et de voir son rêve partir en fumée. Mieux vaut confier ses travaux de domotisation à un expert domoticien et ainsi être certain de payer pour un travail bien fait. 

Si vous hésitez quand même à le faire vous-même, nous vous conseillons d’opter pour des solutions sans fil ni pile, qui minimisent le risque en cas de mauvaise manipulation et plus respectueuses de l’environnement. Pas de pile, pas de maintenance, moins de déchets ! 🌳 

La mise en place de capteurs et de modules récepteurs est à la portée d’un grand nombre qui sait a minima décrypter une notice d’emploi… Par exemple, l’installation d’une tête de vanne électrostatique peut se faire en toute autonomie, et le prix est très abordable ! 

Il vous faudra quand même être à l’aise avec l’usage et la programmation d’application mobile. 

4. Le protocole de communication désirée (par voie filaire ou radio)

Les appareils connectés échangent entre eux par voie filaire (câbles) ou grâce aux fréquences radio. En fonction de vos préférences, et de ce qui est possible au sein de votre logement, le coût sera donc plus ou moins élevé. 

Le passage de câbles oblige à casser les murs, et l’artisan à passer davantage de temps. Du fait de la main d’œuvre à régler, vous devrez donc prévoir davantage de fonds.

En règle générale, une installation domotique par câble est préconisée dans le cas de constructions neuves, dans la mesure où la maison en est encore à son stade de développement. 

Si le montant des travaux lié à la domotique, pouvant avoisiner les 15-20 000 euros, vous effraie : essayez de l’inclure dans le prêt immobilier de votre maison.

Pour la rénovation d’une maison aux murs anciens ou dans laquelle vous avez déjà emménagé, la domotique sans fil est une excellente alternative qui vous évitera d’avoir de la poussière de plâtre partout ! 

 

Le retour sur investissement : à prendre en compte dans votre calcul ! 

Si l’aménagement de votre foyer et l’intégration de solutions connectées représentent souvent une part de budget importante, gardez en tête qu’un des plus gros avantages de la domotique est de réaliser à terme des économies sur votre facture d’énergie.

Jusqu’à -10% d’économie annuelle lorsque vous maitrisez les règles de bonne programmation (comme la mise hors tension automatique de vos sources d’éclairages en votre absence ou la régulation de la température de vos radiateurs électriques selon les pièces.)

La bonne nouvelle, c’est que pour vous aider dans la domotisation de votre énergie, l’Etat a mis en place des aides auxquelles vous pouvez prétendre en fonction de vos revenus.

Testez sur un des sites suivants votre éligibilité potentielle  ! Il existe d’autres organismes décernant des aides comme l’organisation officiel Anah (ou voir Soliha) ou les distributeurs d’électricité.

 

Ce qu’il vous reste à faire

1. Estimer le montant de votre maison domotique. Ce qui nécessite de bien définir vos besoins avant d’entamer des travaux. 

Prenez le temps de réfléchir d’abord à ce que vous souhaitez mettre en place :

  • portail connecté qui s’ouvre dès la détection de votre présence,
  • volets qui se ferment à l’arrivée de la pluie,
  • piscine qui analyse la qualité de l’eau,
  • etc.

2.Vérifiez votre éligibilité aux aides de l’État.

3. Enfin, contactez un expert en domotique et demander votre devis !

Nous pouvons vous conseiller le meilleur rapport qualité-prix du marché. A très vite ! 😉