5 conseils pour contrôler son chauffage électrique domotique

67% de la consommation énergétique de votre foyer passe dans votre chauffage électrique, selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise des Énergies.

Un pôle de dépense très important qui nécessite une surveillance accrue ! 

 

SOMMAIRE

 

Pourquoi il est important de garder le contrôle sur son chauffage électrique

Contrôler votre chauffage électrique domotique grâce aux modes de programmation

Adapter la température de votre chauffage électrique domotique à votre maison

Garder le contrôle de son chauffage électrique… même à distance grâce à la domotique !

Isoler sa maison pour limiter les déperditions d’énergie

Faire entretenir l’installation de son chauffage électrique domotique

Ce qu’il faut retenir

 

Pourquoi il est important de garder le contrôle sur son chauffage électrique

 

Certains ménages choisissent d’abaisser légèrement la température de leur foyer de 1°c en vue d’alléger la note.

D’autres préfèrent retarder le moment fatidique en déclenchant leur système de chauffage le plus tard possible.

Puis, ils anticipent son arrêt, quitte à enfiler des épaisseurs de vêtements supplémentaires ! 

Si l’intention est louable, elle est parfois loin d’être suffisante et surtout, ces situations contraignantes pourraient être facilement contournées grâce à la domotique. 

Contrôler son système de chauffage par le biais de la domotique ? D’accord, mais pourquoi ?

Parce que contrôler et maîtriser les différents aspects de son chauffage électrique donne lieu à plusieurs avantages que vous connaissez déjà mais qu’il est bon de rappeler : 

 

  • Faire des économies 
  • Limiter l’impact environnemental
  • Gagner en confort de vie
  • Suivre et adapter sa consommation en temps réel

 

Pour toutes ces raisons, la domotique s’avère aujourd’hui bien utile ! Mais encore faut-il savoir comment appliquer au quotidien certaines astuces en complément de son installation. 

 

Sachez de plus que le chauffage électrique n’est pas une installation très polluante, contrairement au fioul et au gaz, et que le prix du Kwh, hors contexte de crise évidemment, reste relativement stable et accessible. Ce système représente donc un très bon moyen de se chauffer, à condition bien sûr de respecter quelques principes de base. 

 

Comment être certain d’avoir flairé la bonne affaire en optant pour l’installation d’un chauffage électrique domotique ? Nous allons vous faire part dans cet article de nos 5 conseils clés pour optimiser l’installation de votre chauffage électrique domotique, afin de tirer profit d’un maximum de ses bénéfices.

 

 

1. Contrôler votre chauffage électrique domotique grâce aux modes de programmation

 

Si vous ne le saviez pas encore, sachez que le contrôle de votre chauffage électrique est aujourd’hui rendu possible par l’installation d’une centrale de programmation domotique, ou programmateur. Cela vous donne accès à un large choix de modes programmables, vous permettant d’optimiser le confort de votre intérieur. Ce dispositif peut aussi réduire fortement votre consommation d’énergie. 

 

Voici les différents modes possibles :

 

  • Le mode Confort : Le mode le plus utilisé de l’installation ; il permet la diffusion d’une chaleur et d’une ambiance confortable aux alentours de 20°c dans tout l’intérieur de la maison ou sur des zones ciblées. Il est parfaitement adapté à un usage quotidien et en cas d’occupation régulière de la maison.

 

  • Le mode Fenêtres ouvertes : Bien pratique pour aérer sa maison, ce mode permet l’arrêt du chauffage dès qu’une fenêtre ouverte est détectée par le système d’installation. Ainsi, les pertes d’énergie sont considérablement réduites. Le chauffage se réactive dès la fermeture des fenêtres. Comment cela fonctionne-t-il ? Tout simplement grâce à l’aide de capteurs connectés !

 

  • Le mode Hors Gel : Ce mode est un dispositif de sécurité prévu pour la plomberie et les conduits lors des absences longues et prolongées. Le programme maintient une température intérieure à un minimum de 7 degrés celsius, prévenant ainsi tout risque de formation de gel et d’éclatement de la tuyauterie.

 

  • Le mode Eco ou Absence : Le mode Eco vous permet bien sûr de réaliser des économies, en comparaison avec le mode “Confort”, qui implique une consommation légèrement supérieure. Il est intéressant lors des courtes absences ou pour un usage de nuit, par exemple. Ce mode peut par exemple s’inscrire dans le cadre de scénario : départ au travail, en promenade… Il diminue la puissance du chauffage d’environ 3°c chaque fois que votre maison est inoccupée. Ainsi, les pièces ne sont plus surchauffées inutilement. 

 

  • Le mode Suivi des températures : Ce mode permet de contrôler les températures réelles des pièces en consultant l’affichage du thermostat. Il peut arriver d’avoir un doute lors du ressenti, notamment en cas de fatigue ou de rhume. Une simple vérification visuelle permet de s’assurer que le problème ne provient pas du chauffage. Cela peut s’avérer fort utile si vous recevez des invités, par exemple.

 

 

2. Adapter la température de votre chauffage électrique domotique à votre maison

 

Pourquoi choisir de chauffer tout l’intérieur de sa maison à la même température à toutes heures du jour et de la nuit ?

Pour réduire la note, pensez à adapter votre chauffage :

 

  • En fonction des moments de la journée

 

Nos besoins diffèrent en fonction des moments de la journée.

Par exemple, la nuit, la température idéale pour bien dormir est de 18°c pour un adulte. Et entre 19 et 20°c pour un enfant.

Ainsi, la majorité des français, selon une étude réalisée par le site Quelleenergie.fr, chauffent trop leur logement. Mais surtout, ne réalisent pas qu’ils le chauffent de manière illogique. 

Grâce au scénario, vous pouvez choisir de réduire la température de votre pièce de vie en journée. Surtout si vous disposez d’ouvertures généreuses contribuant à chauffer votre intérieur naturellement, telles que des baies vitrées, une verrière ou un skydome…

 

  • En fonction des pièces

 

Pensez à adapter la production de chaleur par zone et par pièce. Votre salle de bain n’a pas besoin d’être chauffée en continu alors qu’elle n’est utilisée que quelques heures journalières par les membres de votre foyer.

Vous pouvez établir un scénario qui permettra l’augmentation et la baisse de la température de votre salle de bain en fonction des heures où elle est occupée. 

Dans le même registre, vous pouvez programmer la température de la chambre de chacun de vos enfants (ou la vôtre) en créant une zone dédiée à l’espace nuit sur votre centrale de programmation.

 

 

3. Garder le contrôle de son chauffage électrique… même à distance grâce à la domotique ! 

 

Le contrôle à distance de son chauffage électrique grâce à la domotique constitue une véritable révolution.

De nombreux cas de figures s’inscrivent dans une liste non exhaustive de situations où le contrôle à distance de ses installations s’avère d’un grand secours.

Le temps des maisons glaciales à vos retours de vacances et déplacements est révolu.

Désormais, grâce à une application disponible en téléchargement et consultable depuis votre smartphone, vous pouvez entièrement gérer la programmation de votre chauffage électrique à distance.

Par exemple, programmez votre chauffage pour un déclenchement tardif en fin de soirée si vous êtes amené à rentrer plus tôt.

Choisissez depuis l’application de déprogrammer le mode en place.

Puis, instaurez celui que vous préférez.

Choisissez le mode “Confort” un quart d’heure avant de regagner votre domicile et profitez d’un intérieur agréable dès votre retour.

 

Les thermostats connectés reçoivent vos consignes en temps réel et automatisent votre système de chauffage en transmettant l’information reçue.

 

De plus, grâce à la géolocalisation, certains scénarios se déclenchent dès votre approche du domicile. Le temps passé à régler tous vos chauffages manuellement chutera de façon drastique. Et l’on peut en dire autant de votre facture d’électricité : Jusqu’à 15 % d’économie d’énergie annuelle.

 

 

4. Isoler sa maison pour limiter les déperditions d’énergie

 

Évidemment, investir dans une installation permettant de réaliser des économies. Mais si l’on vit dans une passoire énergétique, cela ne représente aucun intérêt et s’avère même contre-productif. 

 

Heureusement aujourd’hui, les solutions d’isolation de sa maison sont variées :

  • par l’extérieur(bardage en zinc, en bois, en pvc…)
  • par l’intérieur (laine de roche projetée / combles perdues…)
  • isolation thermique de vos sol. 

 

En fonction de vos revenus, vous bénéficiez peut-être d’aides de l’État vous permettant de faire intervenir des sociétés habilitées ? Elles isolent votre maison à moindre coût. Veillez dans ce cas à être particulièrement vigilant sur la fiabilité de l’entreprise intervenant à votre domicile.

 

Il est préférable d’être soi-même à l’origine de la démarche plutôt que d’accepter une prestation d’isolation à la suite d’un démarchage commercial inopiné. 

 

Si vous ne pouvez pas tout faire en une fois, pensez à isoler votre maison en fonction des points les plus stratégiques. Commencez toujours par le toit qui représente entre 25 et 30% d’énergie perdue, puis les murs, le plancher et enfin les ouvertures (portes et fenêtres).

 

En isolant convenablement votre maison, vous pouvez réaliser jusqu’à 80 % d’économie sur votre facture.

 

 

5. Faire entretenir l’installation de son chauffage électrique domotique

 

 

Il est difficile de faire ses installations soi-même lorsqu’on ne bénéficie pas de toutes les connaissances nécessaires. La multitudes de produits domotiques disponibles sur le marché ne facilitent pas non plus la tâche. Choisir la meilleure solution domotique peut être un vrai casse-tête. 

 

Faire confiance à un professionnel permet d’une part de ne pas risquer de rater son installation au détriment des règles de sécurité. Et d’autre part d’investir dans du matériel fiable et de qualité.  Cyrille Moyer, dirigeant de l’entreprise Cystem, a l’habitude de travailler dans de bonnes conditions et avec du matériel robuste.

 

Cystem, expert en solutions domotiques installé dans le Pays Basque, vous accompagne pour l’installation et la programmation de votre chauffage électrique. Nous identifions vos besoins et faisons l’état des lieux de vos aménagements. Nous concevons les plans d’une installation optimale. Cela vous permet de gagner en confort de vie et de réaliser de belles économies d’énergie. 

 

Un chauffage et des dispositifs en bon état garantissent leur bon fonctionnement. Ils vous permettent de mieux contrôler votre consommation qui peut s’avérer inexacte, voire sur productrice, en cas de panne ou de dysfonctionnement

 

Pour cela, nous réalisons également le dépannage et l’entretien de votre chauffage électrique en cas de besoin et tout au long de l’année afin de vous garantir une parfaite maîtrise de vos données de consommation énergétique. 

 

Vous avez en tête la création de votre futur projet mais il vous manque quelques notions pour y parvenir ? C’est normal. La domotique est un domaine exigeant. Nous vous invitons à prendre contact avec nous en cliquant sur ce lien

 

Ce qu’il faut retenir 

 

La logique en lien avec la transition énergétique voudrait que la majeure partie des foyers soient aujourd’hui connectés. Afin de pouvoir s’intégrer à leur environnement, mais aussi de s’adapter aux conditions climatiques réelles. La domotique est la technologie qui permet de répondre à ces problématiques. Grâce à son contrôle sur la chauffe intérieur de votre maison, elle produit d’excellents résultats quant à la réduction de l’empreinte énergétique de chaque foyer équipé.

 

De plus, en contrôlant votre chauffage électrique domotique, vous économisez sur votre facture annuelle et optimisez votre confort. Pour ce faire, rappelez vous toujours des points suivants : 

 

  • Adapter la température de vos pièces au moment de la journée et en fonction de son occupation. Créer des zones grâce au programmateur. Segmenter votre intérieur. Permettez un contrôle plus pointilleux.

 

  • Différents modes de programmation sont disponibles sur votre thermostat. Prenez le temps de les tester. Mettez-les en pratique en fonction de la situation (absences ou présence au domicile, aération de votre intérieur… ).

 

  • Contrôler votre installation de chauffage électrique à distance grâce au thermostat connecté et à l’application téléchargée sur votre téléphone. 

 

  • Pensez à isoler correctement votre maison pour limiter les déperditions d’énergie. Vous pouvez isoler tous les points stratégiques de votre maison. Renseignez-vous sur votre éligibilité aux aides de l’État.

 

  • Entretenez régulièrement votre chauffage électrique. N’hésitez pas à confier la démarche à un professionnel tel que Cystem pour limiter les risques de panne ! Elles pourraient en effet biaiser vos données de consommation énergétique.